Approche du projet

Cadre de référence

Entre 2015 et 2018, le comité de travail sur la révision de l’offre de services au secondaire CSDM a établi un cadre de référence pour lui analyser l’offre de services éducatifs actuelle dans un souci de développement du plein potentiel de tous ses élèves.

Découpage du territoire en zones géographiques de proximité

Dans un premier temps, la CSDM a tenté de déterminer un cadre géographique qui permettrait non seulement d’analyser l’offre de services éducatifs actuelle, mais également de baliser sa révision pour assurer des services de proximité à un maximum d’élèves.

La CSDM a ainsi établi 4 zones de proximité, conçues pour tenir compte de la capacité des élèves de son territoire à se déplacer facilement entre leur domicile et les écoles cernées en utilisant le réseau de transport public : soit les lignes de métro, soit, dans certains quartiers moins bien desservis, les principaux trajets d’autobus.

La majorité des écoles de la CSDM étant situées à moins de 1,5 km d’une station de métro et toutes étant desservies par les trajets d’autobus de la CSDM, il a été considéré que les écoles comprises dans chaque zone étaient raisonnablement accessibles pour les élèves résidant dans cette même zone, et répondaient au principe de proximité si ces élèves choisissaient de les fréquenter.

Basées sur une agglomération des territoires-écoles actuels, les 4 zones de proximité sont composées des territoires-écoles suivants :

Zone Est

  • Académie Dunton
  • Édouard-Montpetit
  • Louis-Riel
  • Louise-Trichet
  • Chomedey-de-Maisonneuve
  • Pierre-Dupuy
  • Eulalie-Durocher
  • Marguerite-de-Lajemmerais

Zone Sud et Ouest

  • Honoré-Mercier
  • École Internationale
  • Saint-Henri
  • Saint-Luc
  • La Voie

Zone Centre

  • Jeanne-Mance
  • Père-Marquette
  • Robert-Gravel
  • FACE
  • Le Vitrail
  • Académie de Roberval

Zone Nord

  • Joseph-François-Perreault
  • Louis-Joseph-Papineau
  • Georges-Vanier
  • Sophie-Barat
  • Lucien-Pagé
  • Marie-Anne
  • La Dauversière
  • Évangéline

Carte des 4 zones (à venir)

Choix d’indicateurs pour quantifier l’analyse

Afin de rendre concrète l’analyse de l’offre de services éducatifs actuelle, une série d’indicateurs ont été établis. Ils permettent de mieux illustrer comment l’offre de services actuelle se positionne quant aux 4 facteurs liés à la réussite qui peuvent influencés par une bonification des services.

  • la mixité des milieux scolaires;
  • la diversité de l’offre de service,
  • l’accessibilité des projets de formation,
  • la mobilité des élèves.

Toutes ces données sont présentées sur la carte interactive qui précède le questionnaire. Elles y sont présentées :

  • par école,
  • par zone,
  • pour toute la CSDM, à des fins de comparaison et lorsque pertinent.

Vous trouverez dans le tableau suivant une description de ces indicateurs et de courtes explications qui vous aiderons à en faire la lecture :

Liste des indicateurs sélectionnés

Indicateur Données statistiques sélectionnées pour offrir un portrait chiffré Indications pour la lecture de la donnée

Réussite

Indice de réussite des élèves Taux de sortie avec diplome ou qualification (TSADQ) pour chaque milieu (école, zones) comparé à la moyenne CSDM

Progression sur 3 ans

Vert : TSADQ d’au moins 3% supérieur à la moyenne CSDM

Jaune : Écart du TSADQ à la moyenne CSDM supérieur à -3 % et inférieur à 3 %

Rouge : TSADQ d’au moins 3 % inférieur à la moyenne

 : le TSADQ est à la hausse

 : le TSADQ est stable depuis 3 ans

 :  le TSADQ est à la baisse depuis 3 ans

Mixité

Indice de mixité entre élèves HDAA et élèves réguliers % d’élèves HDAA fréquentant un milieu

÷

Le nombre total d’élèves fréquentant un milieu (école, zone)·Comparaison avec le taux pour l’ensemble des écoles considérées de la CSDM

Vert : le % d’élèves HDAA d’un milieu est assez près du taux de mixité de la CSDM.

Jaune: le % d’élèves HDAA d’un milieu s’éloigne du taux de mixité CSDM.

Rouge : Le % d’élèves HDAA du milieu s’éloignement significativement du taux de mixité CSDM.

Indice de défavorisation Indice de défavorisation de l’IMSE Vert : Rangs déciles 1-2-3 (milieux favorisés)

Jaune : Rangs déciles 4-5-6-7 (milieux intermédiaires)

Rouge : Rangs déciles 8-9-10 (milieux défavorisés)

Nombre d’élèves en classe d’accueil  

Montré à titre indicatif pour offrir un portrait de la mixité de la population d’élèves de chaque milieu.

Diversité

Types de PPF PPF offerts sur le territoire (écoles, zones, CSDM), répartis en 12 catégories de programmes. Plus il y a de types de programmes offerts sur un territoire, plus la diversité de l’offre est considérée comme élevée.
Indice de diversité Nombres de PPF offerts sur un territoire

÷

Nombre d’élèves résidant sur le territoire (zone, CSDM)

 

Plus l’indice est élevé, plus la diversité des types de programmes offerts à chaque élève résidant sur un territoire est considérée comme élevée.

Accessibilité

% d’élèves participant à un PPF Nombre d’élèves participant à un PPF

÷

Nombre d’élèves total fréquentant une école du territoire (école, zone, CSDM)

Donne un indice du nombre d’élèves qui sont sélectionnés dans chacun milieu, puisque que la fréquentation des PPF est souvent réservée aux élèves qui présentent les meilleurs dossiers académiques.  Plus l’indice est élevé, plus le nombre d’élèves sélectionné est grand et l’accessibilité de l’école en cause, limitée.

Mobilité

% des élèves hors-zone Nombre d’élèves fréquentant une école hors de la zone où ils résident

÷

Nombre total d’élèves fréquentant une école/zone/la CSDM

Plus ce taux est élevé, plus le nombre d’élèves qui ont à parcourir une grande distance pour accéder au programme de leur choix est élevé.


Sources et commentaires sur les données statistiques présentées

Indice de réussite

L’indice de réussite présenté dans le cadre de cette consultation est basé sur la tendance du taux de sortants avec diplôme ou qualification de chaque établissement secondaire de la CSDM pour les années 2013-2014 à 2015-2016, et la façon dont ils se comparent à la moyenne CSDM.

Dans un premier temps, l’état de la réussite de chaque école est présenté par un code de couleur qui représente l’écart entre le taux de sortants avec diplôme ou qualification de l’école et celui de la CSDM (80,0%):

  • : Réussite supérieure à la moyenne CSDM
  • : Réussite près de la moyenne CSDM
  • : Réussite inférieure à la moyenne CSDM

Dans un 2e temps, la tendance sur 3 ans de l’indice est affiché par :

Taux de sortants avec diplôme ou qualification :

  • : si le TSADQ est à la hause depuis 3 ans;
  • : si le TSADQ est stable depuis 3 ans;
  • : si le TSADQ à la baisse depuis 3 ans.

Voici le détail du calcul statistique qui a permis d’établir ces 2 légendes :

  • Vert : Écart égal ou supérieur à 3% à la moyenne CSDM;
  • Jaune : Écart inférieur à ±3% avec la moyenne CSDM;
  • Rouge : Écart inférieur ou égal à 3% à la moyenne CSDM.

Ces seuils ont été déterminés en tenant compte de la médiane des variations (5,9 %), avec un seuil de ± 3 % (pour la pastille jaune, 6 % d’écart). Il s’agit ultimement d’un choix arbitraire.

La progression (croissante, stable ou décroissante) est quant à elle calculée par le coefficient de détermination (R2). Celui-ci varie de 0 à 1. 1 étant une corrélation parfaite et 0 étant une absence de corrélation. Le seuil a été établi à 0,2. Celui-ci, combiné à l’inclinaison de la pente (positive ou négative) se traduit par une des 3 flèches :

  • R2 < 0,2 :
  • R2 > 0,2 & Inclinaison positive :
  • R2 > 0,2 & Inclinaison négative =
  1. Le bilan des TSARQ présenté sur ce site relève du bilan 4. Le bilan 5, disponible en janvier 2019, pourrait modifier certaines données.
  2. Les données de certaines écoles ne peuvent être publiées en raison de règles de diffusion ministérielles.
  3. Le TSADQ pour toute la CSDM comprend les sortants des écoles dont le TSADQ n’est pas publié.

Source de données : MEES, années scolaires 2013-2014, 2014-2015, 2015-2016.
Transformation : Analystes en données statistiques des Services pédagogiques de la CSDM.

Diversité

Types de PPF

Les programmes particuliers de formation offerts dans les écoles secondaires de la CSDM ont été regroupées en 12 catégories, d’abord à des fins de présentation, mais aussi, aux fins de l’analyse de l’offre actuelle, pour établir un indice de la diversité des PPF offerts au prorata des élèves résidant dans chacune des zones de proximité. Voici les PPF compris dans les 12 catégories retenues :

Le programme international

Le Programme d’éducation internationale (PÉI), qu‘il soit offert dans une école entièrement dédiée comme l‘École internationale ou sous forme de volet optionnel dans une école régulière, doit pour porter ce titre être chapeauté par l’Organisation du Baccalauréat International (IB) et/ou par la Société des écoles du Baccalauréat International du Québec (SÉBIQ).

Les programmes enrichis

Programmes fonctionnant sur le principe de la concentration pour dégager du temps pour transmettre des notions supplémentaires aux matières de base, ou offrir d’autres contenus académiques (informatique, 3e et 4e langue, méthodologie, culture, multimédia, leadership, etc.). Dans le cadre de l’analyse sur la variété des programmes, les programmes enrichis en sciences et technologies ont été exclus de cette catégorie.

Arts de la scène

Inclut tous les programmes :

d’arts-études, qui visent l’enrichissement de la formation dans une discipline artistique en vue d’une préparation aux études supérieures en arts de la scène;

de concentration en arts, qui visent l’enrichissement de la formation en arts de la scène dans une perspective de développement global de l’élève;

permettant aux élèves de consacrer du temps sur l‘horaire scolaire régulier aux arts de la scène que sont le théâtre et l’interprétation, la danse et les arts du cirque. Le chant et la musique ont été exclus de cette catégorie pour occuper une catégorie dédiée.

Arts plastiques, visuels et médiatiques

d’arts-études en musique, qui visent l’enrichissement de la formation en musique en vue d’une préparation aux études supérieures dans ce domaine;

de concentration en musique, qui visent l’enrichissement de la formation en musique dans une perspective de développement global de l’élève;

permettant aux élèves de consacrer du temps sur l‘horaire scolaire régulier à l’apprentissage et la répétition d’un ou plusieurs instruments, y compris chant, individuellement ou en ensembles.

Musique

Inclut les programmes :

d’arts-études en musique, qui visent l’enrichissement de la formation en musique en vue d’une préparation aux études supérieures dans ce domaine;

de concentration en musique, qui visent l’enrichissement de la formation en musique dans une perspective de développement global de l’élève;

permettant aux élèves de consacrer du temps sur l‘horaire scolaire régulier à l’apprentissage et la répétition d’un ou plusieurs instruments, y compris chant, individuellement ou en ensembles.

Programme alternatif

Sa pédagogie est centrée sur une démarche d’apprentissage personnelle de l’élève, dont elle visent le développement global. La plupart du temps offert dans des écoles dédiées, la pédagogie alternative crée un milieu éducatif dynamique, prônant une approche participative, communautaire et humaniste dans laquelle chaque intervenant (équipe de direction, enseignants, parents) joue un rôle actif dans l’épanouissement de l’élève. Tout en respectant les objectifs du programme de formation de l’école québécoise du MEES (Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur), l’école alternative offre un cadre éducatif visant à s’adapter aux besoins individuels des élèves.

Sciences

Programme fonctionnant aussi selon le principe de la concentration, mais offrant une composante académique supplémentaire entièrement dédiée au sciences et technologies.

Sports

Inclut :

les programmes de sport-études, qui visent à soutenir des élèves-athlètes de haut niveau, identifiés par leur fédération, dans la pratique de leur sport et dans la réussite de leurs études au secondaire.

les concentrations sports dédiées à des sports d’équipe de différentes natures (soccer, rugby, basketball, etc.) qui permettent aux élèves de pratiquer leur sport de façon plus intensive et sur les heures régulière de classe, dans une double perspective de développement global et de compétition dans différents réseaux locaux et régionaux.

Ont été exclues les offres d’activités sportives généralistes (éducation physique intensive), qui offrent seulement des cours optionnels en sus de l’horaire régulier, ou qui ne mènent pas à la participation à un volet compétitif.


Non-mixité

Écoles ou groupes dédis à l’enseignement à des groupes non-mixtes, soit des classes et réservées seulement aux élèves féminines ou aux élèves masculins et impliquant des approches pédagogiques qui se veulent mieux adaptés aux intérêts de ces groupes particuliers.

Jeunes adultes 16-21

Écoles dédiées à l’enseignement du programme général aux jeunes adultes de 16 à 21 ans pour leur permettre d’obtenir un diplôme dans des conditions pédagogiques adaptées aux besoins de leur groupe d’âge.

Double-diplomation

Programme qui permet à l’élève d’entamer une formation professionnelle tout en poursuivant sa formation générale au secondaire normalement considérée comme préalable, et d’obtenir au bout du processus le diplôme général d’études secondaires (DES) et un diplôme d‘études professionnelles (DEP) dans certains domaines précis.

Autres programmes

Catégorie regroupant une série de programmes particuliers de formation ciblés ou généralistes qui ne se recoupent pas dans d’autres catégories. Elle regroupe les programmes :

• d’immersion anglaise;
• de concentration activités plein-air, arts culinaires et saines habitudes de vie, TIC;
• Un programme enrichi multidisciplinaire au cheminement personnalisé.

Données : classification réalisée par le Bureau des communications de la CSDM en fonction des programmes offerts sur le territoire de la CSDM au 1er décembre 2018.

Indice de la diversité des PPF

Calcul :

Indice de diversité =             Nombre de programmes offerts dans la zone      x 1000

Nombre d’élèves résidants dans la zone

Plus l’indice est bas, moins la diversité de PPF offerts à chaque élève est grande.

Sources de données : Déclaration des effectifs scolaires de la CSDM au 30 septembre 2018.

Mixité

L’indice de mixité élèves HDAA/élèves réguliers

Élèves HDAA : voir la définition.

L’indice de mixité entre élèves HDAA et élèves réguliers présenté dans le cadre de cette consultation a été établi de la manière générale suivante :

Nombre d’élèves HDAA fréquentant un milieu (école ou zone)
÷
Le nombre total d’élèves fréquentant le même milieu

et

comparé au même indices pour l’ensemble des écoles considérées de la CSDM.

Cet indice est représenté de la façon suivante :

  • : Taux de mixité comparable à la moyenne CSDM
  • : Taux de mixité qui s’éloigne de la moyenne CSDM
  • : Taux de mixité qui s’éloigne significativement de la moyenne CSDM

 

La méthode de calcul détaillée de l’indice est la suivante :

  1. Delta %HDAA: La valeur recherchée est la valeur absolue de la différence entre le taux des écoles ou des zones et celui de la CSDM : │% HDAA(École/Zone) – %EHADAA-CSDM│
  2. EM : À partir des Deltas%HDAA des écoles uniquement, on établit l’écart-moyen (EM) de la distribution des écoles selon la formule suivante :
  3. Score «EM» : Division des Delta % HDAA par l’EM
  4. C_D_EM: Division de la plage en niveaux-types pour les écoles :
  • Couleur : Intervalle (en écart-moyen)
  • Vert : [0; 0,5[
  • Jaune : [0,5; 1,5[
  • Rouge : [1,5; ∞

Source des données : Service de l’organisation scolaire de la CSDM, en date du 30 septembre 2018. Transformées par les analystes statistiques des Services pédagogiques de la CSDM.

Indice de défavorisation

L’indice utilisé pour illustrer le niveau de défavorisation de la population scolaire des écoles secondaires est l’IMSE.

L’IMSE est un indice composé de 2 variables, soit :

  • la scolarisation de la mère;
  • l’inactivité des parents.

L’IMSE d’un élève correspond à celui de l’unité de peuplement d’où il provient, tandis que celui de l’école correspond à la moyenne de tous les IMSE des élèves.

Les écoles sont classées sur une échelle allant de 1 à 10, le rang 1 étant considéré comme le moins défavorisé et le rang 10 comme le plus défavorisé.

La légende de lecture de l’indice présentée dans le cadre de ce projet de consultation peut se lire de la manière suivante :

  • : Rangs déciles 1,2,3
  • : Rangs déciles 4,5,6,7
  • : Rangs déciles 8, 9, 10

Source de données : MEES, année scolaire 2017-2018. Transformées par les analystes statistiques des Services pédagogiques de la CSDM.

Élèves en classe d’accueil

Nombre d’élèves fréquentant une classe d’accueil fermée de francisation.

Donnée fournie à titre indicatif pour que le lecteur puisse se faire une idée de la mixité des différents milieux scolaires de ce point de vue. Les classes d’accueil sont généralement situées dans les écoles à proximité des lieux où sont souvent concentrés les résidences des nouveaux arrivants. Elles ne peuvent être redistribuées aléatoirement entre les écoles de la CSDM pour assurer une meilleure mixité de ces établissement sur ce plan.

Source des données : Service de l’organisation scolaire de la CSDM. Données en date du 30 septembre 2018. Transformées par les analystes statistiques des Services pédagogiques de la CSDM.

Accessibilité

% d’élèves participants à un programme

Indice qui établit, considérant que l’existence de PPF dans une école sous-tend presque systématiquement la sélection des élèves, le taux d’élèves sélectionnés dans chaque école et zone.

Comparé à la moyenne CSDM, il peut donner un indice des déséquilibres qui existent entre élèves sélectionnés (qui sont probablement ceux qui réussissent avec plus de facilité) et autres types d’élèves dans les différentes écoles et zones de la CSDM.

Sources de données : Déclaration des effectifs scolaires de la CSDM au 30 septembre 2018.

Définitions

Accessibilité : Dans le cadre du projet de révision de l’offre de services éducatifs au secondaire de la CSDM, l’accessibilité est entendue comme la capacité pour le plus nombre d’étudiants possible d’être admis dans un programme particulier de formation. L’accessibilité des programmes varie en fonction des critères d’admission exigés pour accéder à ces derniers, mais aussi en fonction de la distance entres les écoles où ils sont offerts et la résidence de chacun des élèves.

Écoles dédiées : des écoles qui offrent un seul projet particulier de formation, auquel tous les élèves de l’école participent. Huit écoles de ce genre existent à la CSDM :

  • l’École international, dédiée au Programme international,
  • l’école FACE, dédiée aux arts visuels et arts de la scène,
  • l’Académie de Roberval, dédiée au programme enrichi,
  • l’école Robert-Gravel, dédiée au théâtre,
  • l’école Le Vitrail, dédié à l’approche alternative,
  • l’école Marguerite-de-Lajemmerais, une école de filles
  • les écoles Eulalie-Durocher et Marie-Anne, des écoles pour la formation générale aux adultes des jeunes 16-21 ans.

-Diversité : Dans le cadre du projet de révision de l’offre de services éducatifs au secondaire de la CSDM, la diversité est entendue comme la variété de PPF offerts dans chacune des écoles et des  zones de la CSDM. Liée à une plus grande accessibilité, une plus grande diversité de programme est susceptible de favoriser la motivation scolaire et la réussite des élèves.

Élèves HDAA :  les élèves identifiés administrativement par le ministère comme handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage.
La CSDM inclut dans cette catégorie les élèves qui se sont vu attribuer les codes administratifs 10 à 53, 98 et 99, qui sont les catégories d’élèves suivants :

  • Difficultés graves d’apprentissage (DGA) (code 10)
  • Déficience intellectuelle légère (DIL) (code 11)
  • Élève en difficulté d’adaptation (EDA) (code 12)
  • Troubles graves du comportement (code 14)
  • Déficience intellectuelle profonde (code 23)
  • Déficience intellectuelle moyenne à sévère (code 24)
  • Déficience motrice légère ou déficience organique (code 33)
  • Déficience langagière (code 34)
  • Déficience motrice grave (code 36)
  • Déficience visuelle (code 42)
  • Déficience auditive (code 44)
  • Troubles du spectre de l’autisme (code 50)
  • Troubles relevant de la psychopathologie (code 53)
  • Dossier en attente d’évaluation (code 98)
  • Déficience atypique (code 99)

http://csdm.ca/ecoles-specialisees/comite-consultatif-services-eleves-handicapes-difficulte-adaptation-apprentissage/

Élèves en classe d’accueil : élèves regroupés en classes dédiées pour acquérir les bases du français (à l’oral, en lecture et en écriture) afin de pouvoir poursuivre leur parcours scolaire en classe ordinaire.

Élèves hors-zone : dans le cadre du projet de révision de l’offre de services au secondaire, les élèves hors-zone sont entendus comme les élèves qui fréquentent une école secondaire située dans l’une ou l’autre des 3 zones qui n’EST PAS la zone de leur résidence.

Élèves réguliers : les élèves qui n’ont pas d’handicap ni de difficultés d’adaptation ou d’apprentissage identifiés par un code administratif de 10 à 53 et 98-99.  Il comprend autant les élèves qui fréquentent le cheminement régulier (qui ne sont ni dans une classe fermée d’accueil ni n’ont reçu de codes administratif HDAA) que les élèves sélectionnés qui participent à un PPF.

IMSE :  L’IMSE est constitué de la proportion des familles avec enfants dont la mère n’a pas de diplôme, certificat ou grade (ce qui représente les deux tiers du poids de l’indice) et la proportion de ménages dont les parents n’étaient pas à l’emploi durant la semaine de référence du recensement canadien (ce qui représente le tiers du poids de l’indice). Il s’exprime en déciles : les écoles sont classées sur une échelle allant de 1 à 10, le rang 1 étant considéré comme le moins défavorisé et le rang 10 comme le plus défavorisé.

Mixité : Dans le cadre du projet de révision de l’offre de services éducatifs au secondaire, les milieux scolaires (écoles, zones) sont considérés comme mixtes lorsqu’ils regroupent, lorsque c’est possible, une composition d’élèves réguliers, HDAA, en situation de francisation près de la moyenne CSDM, et proviennent le plus possible d’horizons socio-économiques divers.  La mixité de la population des milieux scolaires a été reconnue comme un facteur maximisant la réussite du plus grand nombre.

Mobilité : Dans le cadre du projet de révision de l’offre de services éducatifs au secondaire de la CSDM, la mobilité est entendue comme la possibilité/obligation, pour les élèves du secondaire, de fréquenter une école en dehors de leur zone de résidence s’ils veulent participer au projet particulier de formation de leur choix. En fonction de l’objectif de favoriser la réussite du plus grand nombre d’élève, la CSDM espère arriver à réduire cette mobilité en offrant une plus grande diversité de programme dans chacune des zones de proximité établies.

Programme régulier au secondaire : Le Programme de formation de l’école québécois du ministère de l’Éducation et de l’Éducation Supérieure du Québec. Il constitue la base de formation commune partagée par tous les élèves qui fréquentent l’école québécoise.

Projets ou programmes particuliers de formation (PPF) : Des programmes particuliers de formation, aussi appelés projets éducatifs particuliers, offerts dans les écoles en sus du programme de formation générale obligatoire.  Ils sont souvent accompagnés de services structurants et impliquent et impliquent parfois l’enseignement en groupe dédié. Ils sont donc susceptibles de créer un fort sentiment d’appartenance et une socialisation facilitée.
Leur fréquentation est fréquemment limitée par des critères de sélection, la plupart du temps impliquant la qualité du dossier académique, mais aussi la preuve d’un talent particulier dans le domaine de l’activité concernée.

Ils incluent 2 sous-groupes de programmes :

  • Les programmes X-études (sports, arts etc.) : ces programmes permettent à des élèves sélectionnés par leur fédération sportive ou désirant poursuivre des études supérieures dans le domaine des arts de cumuler durant études et pratique de leur discipline sur l’horaire scolaire régulier.
  • Les concentrations : formule qui permet aux élèves de pratiquer différentes disciplines académiques, sportives ou artistiques en sus du programme régulier de l’école québécoise du Ministère dans une perspective de développement global.

Obtenir plus d’informations sur les différents PPF offerts sur le territoire de la CSDM

Services éducatifs au secondaire : Ensemble des activités de formation offertes dans les écoles secondaires de la CSDM, incluant : le programme secondaire régulier du ministère de l’Éducation, les programmes particuliers de formation, les classes d’accueil fermées de francisation pour les nouveaux arrivants, les classes et services spécialisés destinés aux élèves HDAA, les cheminements particuliers de formation, la formation générale aux adultes, etc.

Taux de sortants avec diplomation et qualification :  Cet indicateur représente la part des élèves qui ont quitté le secondaire une année donnée avec un diplôme ou une qualification, parmi l’ensemble des élèves sortants du secondaire en formation générale des jeunes (FGJ).

Territoires-écoles : Les quartiers naturels de peuplement et de circulation sur lesquels sont situées les écoles secondaires de la CSDM. Ils délimitent les territoires de résidences des élèves qui fréquenteraient chaque école si tous les élèves fréquentaient l’école secondaire la plus près de leur domicile.

Volets : contrairement à la formule des écoles dédiées, la formule par volets implique qu’une école offre sous son toit plusieurs types de services éducatifs : classes EHDAA, projets particuliers de formation, programme régulier.

Zones de proximité : Territoires géographique composés de l’agglomération de plusieurs quartiers naturels de résidence et de circulation sur lesquels sont situées les écoles secondaires de la CSDM. Ils sont délimités en fonction de la facilité d’y circuler en transport en commun, notamment par les lignes de métro (principalement la ligne orange) ou les principaux trajets de transport en commun. La CSDM considère que les élèves qui choisissent de fréquenter une école située dans la même zone que leur résidence ont une distance raisonnable à parcourir pour s’y rendre.

Carte des 4 zones (à venir)